Ebola sans neuf / Ebola 109 - Thriller

    Sidonie de Villetèges, inspectrice des douanes, et Pierre Beauquis, commissaire à la DGSI, enquêtent sur Demeteos, multinationale pharmaceutique qui expérimente un vaccin contre l’Ebola en toute illégalité, en n’hésitant pas à sacrifier ses cobayes.  
     Les recherches de Demeteos portent également sur un mode de vaccination à grande échelle révolutionnaire qui pourrait devenir une nouvelle arme potentielle dans une guerre bactériologique. Les services secrets russes suivent de très près l’avancée de ces travaux.
     Les investigations des deux enquêteurs débutent à Lyon avant de les conduire à Brazzaville, puis dans les forêts tropicales du Congo et s’achever au cœur des Carpates.

Disponible

Couverture sl

''Ebola sang neuf / Ebola 109'' - Extraits

Extrait 1  

     - Déshabillez-vous, ordonna Novak. Je n’ai malheureusement pas le temps de vous interroger. Et je n’ai que faire de prisonniers. Il y a dans ce parc que vous teniez tant à visiter d’excellentes solutions pour se débarrasser des intrus. Allez, à poil, tous les deux. Gégé, explique donc à nos deux invités ce qui les attend.
     Ce dernier se saisit d’un boitier de commande comme celle utilisée par les grutiers. Des moteurs et des bruits de chaines se firent entendre. Bientôt 2 conteneurs en inox écartèrent les lanières, guidés par les rails, pour aller se loger dans la fosse.
     - Vous allez prendre place dans ces deux jolies trémies mobiles : elles font 1,5 m de côté et 3 de haut. Le fond s’escamote pour que leur chargement tombe par lui-même. Le pont roulant les conduit au-dessus d’une ile sur laquelle se prélasse tout un groupe de crocodiles.
     Il fit une pause dans son exposé pour laisser l’imagination des prisonniers leur faire percevoir l’horreur de ce qui les attendait, avant de reprendre avec délectation.
     - Quand la trappe s’ouvre, les crocodiles se précipitent, chacun cherchant à être le premier à se servir mais ils détestent les vêtements. Allez à poil, répéta-t-il méchamment.
     Ils ne pouvaient rien faire d’autre que d’obtempérer.
.../...
     Après un temps infini, engourdis par le froid, n’échangeant plus que de rares paroles d’encouragement, ils mirent un instant à réaliser que leurs trémies commençaient à osciller ; alors qu’une nouvelle lumière envahissait l’espace au-dessus de leurs têtes.
     - Nooooonnnn ! hurla Sidonie avant de s’interrompre brutalement.

Extrait 2

     Un peu avant d’arriver à Passau, elle avait sorti le scientifique du coffre de la BMW pour l’installer sur le siège passager, complètement drogué. Elle était passée par Zurich et Munich, couvrant les 950 km d’une traite, s’arrêtant au minimum.  Vers 21h00, elle arrêtait sa voiture le long du quai du port de plaisance ; bras dessus – bras dessous, elle avait empoigné le jeune homme pour l’aider à monter à bord du Rêve d’amour IV, un 12,50 m Bénéteau Gran-Turismo.
     Le lendemain, à l’aube, elle quitterait Passau pour descendre le Danube au gré des écluses jusqu’à Belgrade : 1 000 km, 8 jours de navigation, 4 pays à traverser.
     A chaque frontière, son adorable mari serait allongé, nu, ronflant sur le lit conjugal, à peine couvert d’un drap, de la lingerie éparpillée dans tout le cockpit, deux bouteilles de champagne entamées sur la table à côté du faire part de leur mariage en lettres anglaises sur papier vélin ocre de 175 g. Mariage qu’ils inauguraient par cette croisière sur ce fleuve mythique et si romantique ! 

 

''Ebola sang neuf / Ebola 109'' en photos

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire